7 Magazine Réun



La star de la série Clem victime de viols et d'abus sexuels

Les langues des femmes abusées continuent à se délier et ce particulièrement dans le monde du cinéma. La star de la série Clem, Lucie Lucas vient de dénoncer les viols et abus sexuels dont elle aurait été victime.

C'est sur son compte Instagram, dans un long message que Lucie Lucas, 33 ans, a pris la parole, comme le révèle l'Est Eclair. Elle a commencé par rendre hommage à toutes les femmes qui osent dénoncer les violences qu'elles ont subies.
« De tout mon cœur avec les femmes et les hommes qui marchent dans la rue aujourd’hui contre les violences faites aux femmes. Ce que je partage avec vous dans ce post est une partie de mon intimité, un extrait de ce que je suis. Merci à toutes les femmes qui ne se taisent plus. Je me rends compte aujourd’hui combien c’est terrifiant de parler même sans donner de noms, de dates ou de lieux. Je n’ai pas le courage de certaines mais je voudrais leur faire part de toute mon admiration et reconnaissance face à leur force immense et bienfaitrice. »

Elle a ensuite parlé de son histoire intime, une enfance et une adolescence émaillées déjà d'abus sexuels :  « Moi, j’aimais jouer au foot avec les garçons mais je n’aimais pas qu’ils me coincent quotidiennement dans les toilettes, essaient de me déshabiller ». « J’aimais le théâtre mais je n’aimais pas que mon professeur tâte mes seins naissants et remonte sa main le long de mes cuisses chaque fois que je me trouvais à côté de lui. ». L'un de ses professeurs de technologie révèle-t-elle : «  nous coinçait les unes après les autres dans son cagibi noir ».

Lucie Lucas évoque ensuite deux viols qu'elle aurait subi, l'un de son petit ami et un autre d'un "petit copain". « J’aimais tant ce petit copain mais je n’ai pas aimé qu’il me viole avec la volonté de faire mal et de me punir parce qu’il pensait que je l’avais trompé ».

Enfin dans son post, elle tient à dénoncer les abus dont elle a été victime en tant que mannequin puis comédienne. elle parle des photographes qui la « reluquaient » et la « touchaient », et d'un réalisateur qui lui a « fait du chantage pour qu'elle se mette nue devant toute l’équipe pour une scène ». Ce dernier lui aurait promis que son corps ne serait vu que de loin alors qu'elle a ensuite découvert que ce n'était pas le cas.
 

Le poignant message de Lucie Lucas


Commentaires (0)